Un début mouvementé

Pour moi le 18 juin, c’était direction Melbourne en Australie après une escale à Dubaï et une durée de vol de 21h30 me voilà arrivée au pays des kangourous et des koalas. Ce fut une arrivée sous la pluie et le froid, et oui c’est l’hiver en Australie. La ferme était à 3h de route de l’aéroport. Je voulais des vaches, et bien je suis  servie avec 800 vaches laitières et 500 ha. Pour moi, mon stage en Australie s’arrêta le 27 juin malgré des personnes très gentilles et accueillantes je ne voulais pas rester dans cette ferme, je ne faisais que pousser les vaches pour la traite et après la traite et cela pendant 4h ainsi que quelques veaux à abreuver (il n’y avait que 4 veaux en ce moment car les vêlages n’étaient pas encore commencés), c’était très ennuyant et peu bénéfique pour moi. Je vivais seule dans une maison très froide et sale avec personne à qui parler le soir. J’ai donc pris la décision de partir en Nouvelle Zélande qui est proche de l’Australie, il y avait seulement 3h30 de vol.

Le 27 juin, je suis arrivée dans une ferme qui possède 4 robots de traite Lely A4 dans un système très différent de la France (basé essentiellement sur le pâturage toute l’année). En hiver, la plupart des vaches sont taries, elles sont toutes dehors ainsi que les génisses et mangent du chou et de l’enrubannage. Pour les 200 vaches laitières en lactation, la ration est composée de paille, d’enrubannage et de betteraves fourragères . Ici, les vaches peuvent rentrer dans une stabulation la nuit si elles le souhaitent, elle est équipée de logettes ainsi que d’une table d’alimentation. Les stabulations sont très rares en Nouvelle Zélande. Mes journées commencent à 7h30 et se finissent à 17h car le soleil se couche très tôt ici.

Ce weekend, j’ai pu visiter plusieurs villes très différentes les unes des autres. La Nouvelle Zélande est un pays vraiment magnifique avec des paysages à couper le souffle.

A bientôt pour de nouvelles aventures au pays des All Blacks.

Coralie

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *